© 2017 par Adey - créé avec wix.com

  • Facebook Clean

 follow the rabbit... 

Suivre le lapin, comme Alice, c’est se libérer de la conformité, faire ses propres expériences.
C’est suivre ses intuitions, avoir confiance en sa nature, ne pas lutter contre la nature des choses et être fidèle à soi même.
C’est la disposition à aborder la vie comme un voyage, avec humilité et persévérance.
C’est ainsi que l’on peut se réjouir des instants où l’on a ce sentiment d’être au bon endroit au bon moment, d’être en phase avec la réalité et goûter au bonheur.
Lorsque, par étapes, nous comprenons certains de nos choix, de nos épreuves, cela nous aide à aborder les suivants en confiance et à réduire nos peurs et nos besoins de justifications préalables.
C’est la maîtrise de ne rien maîtriser.
C’est l’art de vivre…
Carpe Diem
Adey
To follow the rabbit, like Alice, is to free oneself from conformity, to make one's own experiences.
It is to follow his intuitions, to have confidence in his nature, not to fight against the nature of things and to be faithful to oneself.
It is the disposition to approach life as a journey, with humility and perseverance.
This is how we can enjoy moments when we have the feeling of being in the right place at the right time, being in tune with reality and tasting happiness.
When, in stages, we understand some of our choices, our trials, it helps us to approach the following with confidence and to reduce our fears and our needs for prior justifications.
It is the mastery of not controlling anything.
It's the art of living ...
Carpe Diem
 
Adey

Depuis longtemps, je n'sais pas Où me mène le vent Voilà pourquoi je n'suis pas Ceux qui marchent devant C'est le chemin le plus beau Qui en a tenté plus d'un Le mien se fait au sabot Que je pose tous les matins Au gré des embruns
 

Ce monsieur fait ce qu'il veut Madame sait pas si elle doit Un enfant qui ferait mieux De grandir comme il le croit Un cheminot sur des rails Qui regarde passer les vaches Une perle dans un serail Qui ne veut plus qu'on l'attache Un antiquaire amoureux Qui soudain se trouve trop vieux Y'a déjà du mieux...

On verra On verra si ça vaut pas Le coup d'oeil, là-bas Là-bas, juste un peu plus bas On verra, on verra On voit bien que ça n'va pas Non, non, les pas cadencés Mais c'est pas compliqué C'est pas comme ça qu'on va danser...

Depuis longtemps, je n'sais pas Où mène le vent Voilà pourquoi je n'suis pas Ceux qui marchent devant Certains semblent être poussés Par de grands vents d'idéaux D'autres sont restés à quai Car ces pauvres matelots N'ont pas le vent dans l' dos

Ce monsieur fait ce qu'il peut Madame est sûre de son droit Un enfant qui fait des envieux Dès qu'il pose ses premiers pas Un fakir, un prothésiste Qui se trompent et qui insistent Un éléphant blanc de blanc Qui, comme il peut, se défend Pour ses défenses aériennes Ces deux, qu'il considère siennes Faudrait lui laisser...

On verra On verra si ça vaut pas Le coup d'oeil, là-bas Là-bas, juste un peu plus bas On verra, on verra On voit bien que ça n'va pas Non, non, les pas cadencés Mais c'est pas compliqué C'est pas comme ça qu'on va danser...

Depuis longtemps, je n'sais pas Où me mène le vent Voilà pourquoi je n'suis pas Ceux qui marchent devant C'est le chemin le plus beau Qui en a tenté plus d'un Ce fameux sentier battu Qu'on a battu comme des chiens Mais pour tous, c'est pas à pas A quatre pattes dans les broussailles Qu'on fera des trouvailles...

PARIS COMBO